31 autres captifs ont été libérés les militaires ougandais

Les militaires ougandais et congolais ont poursuivi leur offensive contre les rebelles ADF dans le nord-est du pays d’Afrique centrale.

La campagne est entrée dans sa troisième semaine et jusqu’à présent, 34 rebelles ont été capturés et quatre camps neutralisés selon un communiqué publié la semaine dernière.

“La guerre que l’ennemi cherche depuis longtemps, nous sommes là, présents, et nous mettons tout en oeuvre pour que l’ennemi sente qu’il y a unité entre l’Ouganda et la République démocratique du Congo. Ce n’est pas un match , la paix est obligatoire », a déclaré Antony Mualushayi, porte-parole des FARDC», a déclaré Antony Mualushayi, porte-parole des FARDC.

L’armée ougandaise a installé une base militaire près de la frontière avec la RD Congo près de l’entrée de Nobili. L’armée recherche maintenant plus de coopération, en particulier de la part des habitants, pour aider à combattre l’insurrection.

“Notre mission est de vous donner (au peuple de Beni) la paix, et c’est notre devoir. Et votre devoir est de nous accompagner car, sans vous, nous ne pouvons rien faire”, a déclaré Antony Mualushayi, porte-parole des FARDC.

L’ADF était historiquement une coalition rebelle ougandaise dont le plus grand groupe était composé de musulmans opposés au président Yoweri Museveni.

Établi dans l’est de la RDC en 1995, le groupe est devenu la plus meurtrière de dizaines de forces illégales dans la région troublée où des milliers de civils sont morts.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *